La création de la collection Printemps/Été 2021 par Cultivées

SOURCE
✧ J’ai acheté mon premier tissu pour la collection d’été en mars 2020, c'est-à-dire un an d’avance. C’était un molleton de chanvre rose; Quand l’appel de cette couleur se présente, ce qui est rare, impossible d’y résister. En parallèle, quelques métrages de tissus écoresponsables aux couleurs froides furent sélectionnés impulsivement. Une cotonnade imprimée dénichée par le suite sur un site web obscure arborait les mêmes couleurs. Comme quoi il n’y a pas de hasard. Seul mène l’intuition, en priant pour qu’il trouve un filon à suivre parmi le chaos des possibilités. Pressée par tout ces rouleaux qui n’en finissaient plus d’attendre qu’on les déballe, j’ai commencé à créer. C’était maintenant l’automne.
SOURCE
 Dans mon sous-sol résonnaient les propositions musicales de Vi@ Fehmiu ponctuées d’une bonne dose de Fine Line par Harry Styles, question de prolonger l’été. J’avais déjà dans l’idée de faire une chemise pour femme inspirée d’un modèle acheté dans un friperie lors de mon voyage à Canmore en Alberta. Le résultat pourrait difficilement être plus éloigné de celle-ci mais l’idée de base est restée: un vêtement fait au Québec, confortable sans être banal. Un habit dans lequel se dandiner sur Ben l’Oncle Soul, dans la file à l’épicerie. Avec un masque au besoin.
Comme on l’a vu suite à différentes périodes austères dans l’histoire de l’humanité, la mode lors du retour à la normale est quelques fois complètement éclatée. Peut être que l’après pandémie serait pastel et bouffant? En supposant que cette collection soulignerait un déconfinement total. Au moment de ces réflexions, ma complice tisserande me proposait sa dernière expérimentation qui, sans le savoir, faisait écho à mes rêveries.  Un chevauchement de couleurs douces et contrastées, qui se mariait parfaitement avec les tissus que j’avais sélectionné précédemment. Ça y était, la collection existait déjà, restait seulement à la sculpter, à en faire des vêtements. Y ajouter des bases à agencer avec tout et n’importe quoi. Un, deux, trois t-shirts ainsi qu’un pantalon ample. À superposer avec une veste en denim vintage. Une robe simple à porter sans soutien gorge, agencée à des Vans. 
C’est finalement par un samedi glacial du début janvier que furent immortalisées les quelques modèles que composent cette collection Printemps/Été 2021. Dans son appartement, en mou, Patrick Simard capta l’essence de l’été dans sa lentille. Doux mais pas plat, comme nos vêtements.✧
Cultivées
Inscription réussie!
Ce courriel est déjà utilisé.
ico-collapse
0
ic-cross-line-top
Top
ic-expand
ic-cross-line-top